• Cette année, pour introduire les décompositions de nombres, je me suis appuyée sur les réglettes type cuisenaire en plastique comme celles-ci

    Répertoire additif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai donc voulu proposer un affichage qui rappelle nos recherches. Ça a bien fonctionné je trouve. J'espère que ça permettra de donner du sens.

    Répertoire additif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je réfléchis maintenant à comment le faire au propre...


    1 commentaire
  • J'ai refait mon marque-page car les mots-nombres étaient écrits trop petits et au final, les élèves ne s'en servaient pas.

    J'espère qu'il conviendra mieux comme ça.

     


    2 commentaires
  • En ces derniers jours de préparation, on se consacre au matériel.

    Voici des étiquettes individuelles. J'imprime sur papier épais et je fais découper, colorier, écrire le prénom derrière et ranger dans un sachet congélation. 

    Je les donne au fur et à mesure des découvertes, donc les voyelles d'abord, puis les consonnes longues. Les consonnes courtes viennent plus tard.

    On s'en sert d'abord pour mémoriser les personnages dans les jeux de devinette, puis de reconnaissance du chant, les formules magiques. Et enfin, en encodage tant qu'on n'a pas transformé les alphas ou même vu la cursive pour passer sur l'ardoise.


    votre commentaire
  • Et pendant que je suis dans mes archives, voici une fiche de séquence-type d'une leçon de Taoki (ancienne version du coup).


    votre commentaire
  • Aujourd'hui je vous propose mon travail autour de Léo et Léa que j'ai utilisée lorsque j'étais en CP/CE1. Je l'ai abandonnée au profit de Taoki que je trouvais plus attractif, autant au niveau graphique, que pour les histoires. Parce que oui, les histoires de Léo et Léa sont parfois un peu.... Bref, j'ai rangé Léo et Léa et j'ai succombé au petit dragon.

    Et comme on ne peut pas se rendre compte d'une méthode avant de l'utiliser toute l'année, je n'ai vraiment constaté les différences qu'en... l'utilisant.

    J'ai un peu regretté parce que je trouve que Léo et Léa était bien plus progressive et prenait plus le temps pour certains sons que Taoki: 59 leçons contre 53 pour Taoki. Je pensais également retrouver le code couleur voyelles/consonne dans Taoki, mais en fait non. 

    Et surtout, beaucoup trop de mots outils dès le début. J'ai déjà repris Taoki en APC en pensant trouver du texte déchiffrable dans les premières pages, et on se retrouve bloqués par tous ces mots outils. 

    Il semble que l'éditeur ait entendu tous ces "reproches" car il propose une nouvelle édition dans laquelle il me semble qu'il y ait moins de mots outils.

    Cette année, on n'a pas eu d'autres choix que de faire un CP/CM2 en plus de mon CP. La collègue a décidé de reprendre Léo et Léa et c'est comme cela que je me suis souvenue de ce que j'avais dans mes "placards". Je vous les partage aujourd'hui.

    Le guide du maitre n'étant pas d'un bon secours, voici comment je fonctionnais pour étudier une leçon sur 2 jours.

    Avec le recul, je pense qu'il faudrait consacrer plus de temps à l'encodage que les 5 min de dictée prévues. 

    Et voici les fiches de son que je collais, bien qu'en fait, si on ramène le manuel tous les soirs à la maison, ce n'est pas nécessaire en soi. Je les mets en modifiable, car en début d'année, je mettais surtout les prénoms des élèves. (et là je me rends compte que les prénoms sont ceux de la promo qui vient de partir en 6e...soupir). A imprimer en 4 pages/feuille.

     

     


    votre commentaire