• En attendant de me plonger dans la nouvelle version du Picot

    Progression étude de la langue

    voici ma programmation de l'an dernier.


    votre commentaire
  • J'ai toujours porté un intérêt particulier à l'écriture car c'est un apprentissage fondamental du CP. Dès mes débuts en CP/CE1, j'ai suivi les travaux de Danielle Dumont et son geste d'écriture.

    Programmation graphisme/écriture

    J'utilisais donc les fichiers associés avec les CE1 que je copiais manuellement dans les cahiers. Avec les CP, je suivais la méthode de lecture car c'était compris dans le fichier (Léo et Léa).

    Quand je suis arrivée au CP pur et que j'ai changé de méthode de lecture, s'est posé un dilemme: suivre la progression de lecture comme je le faisais jusque là ou suivre la "progression Dumont". C'est une question qui revient très régulièrement sur EDP dans les regrettés sujets par niveau. Et elle mérite qu'on s'y attarde.

    - si on suit la progression de lecture, on ne voit plus les lettres par famille de gestes

    - si on suit la progression Dumont, on ne peut pas écrire ce qu'on apprend à lire et on sait par différentes études que l'apprentissage de la lecture passe par l'écrit (encodage)

    - si on suit la progression Dumont, on se retrouve à écrire des mots qu'on ne sait pas encore lire

    A l'époque, c'est Lutin Bazar qui a trouvé la solution pour moi: elle a adapté la progression DUmont en ne proposant que des mots déchiffrables d'après la progression Taoki.

    Voilà un point de réglé, mais pour le problème d'encodage?

    Et bien tant pis! Après tout, le problème ne se pose pas longtemps car au rythme de 2 lettres par semaine, on a vite fait de rattraper la lecture. En attendant, et bien on encode soit avec des étiquettes mobiles, soit en lettres "batons" sur l'ardoise.

    J'ai donc adopté la méthodologie de Lutin Bazar et cela s'est avéré payant. J'ai eu des retours très positifs de la collègue de CE1.

     

    Et avec les alphas?

    C'est une toute autre histoire. Car les premières semaines, on ne parle pas de lettres mais des alphas. Il serait donc contre-productif de commencer dès le début à apprendre à former les lettres cursives. Mais on ne néglige pas pour autant le graphisme. On reprend les formes de base qui vont former l'écriture, et on apprend surtout à enchainer les gestes sans lever le crayon. Classeur d'école a fourni dans ce domaine un formidable travail. J'ai repris ses carnets de gestes que je laisse accessibles au coin ateliers. Dans ce coin ateliers d'ailleurs j'y ai inclus de la manipulation type Montessori pour préparer à l'écriture en musclant les doigts (manipulation de diverses pinces, et à la rentrée, poinçonnage). 

    Et je commence toujours une séance de graphisme par la gym des doigts.

    Graphisme/écriture

    Une fois que nous avons transformé les alphas et commencé à mémoriser les différentes écritures, on peut commencer Dumont. Je n'oublie pas non plus de faire un gros travail de repérage des lignages du cahier grâce à des frises à colorier. En attendant bien sûr, on fait énormément d'encodage mais avec les étiquettes alphas.

    Graphisme/écriture

    Graphisme/écritureGraphisme/écriture 

     

     

     

     

    Quand on commence l'apprentissage des lettres en tant que tel, j'ajoute un "modèle" pour bien repérer la place prise par celle-ci sur les lignes. J'utilise les fiches de Crapouilleries.

    Graphisme/écriture

    Graphisme/écriture

    Graphisme/écriture

     

     

     

     

     

    J'ai donc repris la progression de Dumont pour que l'on n'écrive que ce qui est déchiffrable avec les alphas. J'ai prévu les cahiers 1 et 2. Cela nous emmène jusqu'en fin de P4. Je ne sais pas encore si je ferai le cahier 3 (majuscules) parce que cette année, j'ai à peine pu finir le cahier 2. La faute à un manque d'organisation qui fait que je n'arrivais pas à préparer les cahiers à temps, et donc nous avons fait plus de copie que prévue. Ils sont maintenant super forts en copie :D .

    Je clos cet article en remerciant Rachou d'EDP pour son aide lors de mes réflexions intensives.


    4 commentaires
  • Allez, j'ai décidé de faire un effort sur les chants cette année. Alors j'en prévois un par période, juste pour avoir une petite idée si je n'ai plus le temps d'y penser une fois dans le bain. Pas d'excuse.

    Si vous avez de meilleures idées (ce dont je ne doute pas, c'est vraiment une partie que j'ai grandement négligée) n'hésitez pas.


    votre commentaire
  • Voici remise à jour, d'après l'année qui vient de s'écouler ma progression en code.

    J'ai réussi à finir les alphas en P4 j'ai donc pu lire des albums en P5: Zékéyé de Ribambelle (voir dans un article précédent) et le cerisier de Pilotis.

    J'ai tellement apprécié la méthodologie de Pilotis que j'ai commandé les fichiers de compréhension pour l'an prochain. Je ne sais pas à quel moment de l'année je les proposerai, mais j'aimerais assez qu'ils soient capables de les déchiffrer entièrement quand je le ferai. Donc je ne respecterai pas la programmation pilotis à savoir un album par période. 

    Merci à Othello dont je me suis largement inspirée.

     


    2 commentaires
  • Voici la programmation des notions telle qu'elle est prévue dans Archimaths. Je vais donc décrocher la géométrie et les mesures, sauf ce qui concerne la monnaie car c'est vraiment très léger. Je vais prévoir une séance hebdomadaire en demi-classe (je l'espère). (toujours avec la trame de classeur d'école)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique