• (article commencé le 26 septembre)

    Alors, déjà, on est loin du titre vendeur de "CP à 12" puisque j'ai démarré l'année à 16 et ma collègue 15. Bon, un élève (réfugié donc a été logé dans une meilleure structure) est déjà parti, et un autre n'a toujours pas donné de signe de vie. Nous sommes donc à ce jour à 15 et 14.

    Nous avons du mettre de côté toutes nos belles idées nées avec le dispositif: regrouper les 2 classes pour libérer une enseignante qui aurait pu faire la M+ auprès des autres classes, ne faire quasi que de l'individuel avec des parcours différenciés. On ne le perd pas de vue, mais ça va nous demander un peu plus d'organisation. 

    Et pour la première fois, hier, nous avons réussi à mettre en place de vrais ateliers de manipulation en phono et en maths. Et là, on a savouré. Il faut dire qu'entre la rentrée, le rythme à prendre pour tous ces anciens GS, et les fameuses évaluations, il était difficile de trouver des créneaux.

    Je vais donc commencer par vous parler de notre organisation pour cette année.

    Dans l'idée de faire plus de manipulations, nous avons opté pour la méthode d'Accès: maths au CP. Un vrai régal :) 

    Et nous nous sommes réparti les rôles donc beaucoup beaucoup de décloisonnement entre nos deux classes: ma collègue se charge des séances de maths (2 de 30 min par jour) et je me charge sur le même temps des manipulations avec les alphas et du graphisme. Nous avons également réparti ainsi: l'anglais, les arts visuels, la musique, les sciences et l'espace. Ca tourne bien, c'est un vrai bonheur et nous nous obligeons de cette manière à ne pas rester bloquées dans maths/lecture, même en ce début d'année.

     

    Nous avons remis en place les ateliers de manipulation notamment ceux de motricité fine. 

    (suite de l'article rédigé le 20 novembre)

    Dans le cadre du dispositif 100% de réussite, nous avons 1 journée par période de formation prévue sur l'année. Dans notre circonscription, ce sont 2 demi-journées qui sont ainsi organisées. Nous nous retrouvons donc entre maitresses de CP pour discuter de thèmes prévus par les CPC. Ce moment est une vraie bouffée d'oxygène qui devrait pouvoir être proposé à tous les enseignants. Ce moment de recul, d'échanges de pratiques est vraiment un énorme boosteur! En plus, nous ne sommes pas un gros REP (seulement 3 écoles) donc 7 maitresses. On peut vraiment s'écouter, se conseiller. On rigole en appelant ça un groupe de parole, mais c'est un peu ça.

    Nous avons également pu assister à un séminaire académique, qui même si on se demande bien pourquoi il s'adressait aux enseignants du dispositif, c'est vraiment une chance de pouvoir assister à des conférences de chercheurs. Quel recul cela nous permet! Alors après, quand on retourne à l'école, on se sent un peu mal à l'aise par rapport aux collègues qui sont restés en classe et qui auraient aussi bien profité de tous ces enseignements.

    Nous faisons évoluer notre pratique au quotidien. Depuis le retour de vacances, nous avons repris chacune l'enseignement de la lecture et des maths. Nous trouvions le rythme beaucoup trop rapide, jamais le temps de finir une activité même pour 5 min. Je trouve les journées plus agréables et moins épuisantes. Cela nous permet également une meilleure vision d'ensemble de nos élèves. Parce que c'est vraiment LE point positif du dédoublement: on passe plus de temps avec chaque élève. On les connait mieux, plus vite. On les épuise plus aussi car les pauvres, ils ne peuvent jamais décrocher, on les sollicite en permanence. Ils ne peuvent plus se cacher derrière les 25 autres copains.

    Mais que de progrès au final.

    Premier bilan: à mi novembre, ils ont tous compris le principe de la combinatoire, y compris un élève arrivé avec plus d'un mois de retard, scolarisé en pointillé en maternelle. Nous avons pu mettre en place des groupes de niveaux pour que chacun y trouve son compte, je détaillerai ce fonctionnement dans un autre article.

    Bref, nous sommes ravies, y compris ma collègue qui m'a suivie dans cette aventure. Et nous sommes plus que jamais motivées à suivre nos loulous en CE1 (et là, ce sera pour moi l'aventure, j'ai peur beurk).


    votre commentaire
  • Le calme avant la tempête...

    J'ai pensé à prendre des photos de ma nouvelle classe, nouvelle disposition avec plusieurs îlots en plus des tables principales.

     coin regroupement

     Disposition en U 

      

     

    Bon, j'ai déjà du rajouter une table à mon U.... (à mon avis, ce n'est pas fini)


    votre commentaire
  • En troisième période, on commence les sons digraphes, donc on peut proposer de nouveaux mots outils. La progression de graphisme fait que (presque) toutes les lettres ont été vues. 

    C'est aussi le moment de commencer à maitriser l'écriture des mots nombres.


    votre commentaire
  • Il y a quelques années, je suis tombée par hasard sur une version de Pierre et le loup, version jazz à la médiathèque et ce fût un gros coup de cœur. En arrivant au CP, les élèves connaissent en général déjà bien cette histoire donc on peut étudier les différences.

    En période 1, nous avons découvert le conte musical de Piccolo et Saxo, grâce aux superbes fiches de Pépiole . Cela nous a permis de travailler les différentes familles d'instrument. 

    Ici, on pourra donc voir les différences entre un orchestre de jazz (big band) et un orchestre symphonique, retrouver des similitudes, etc. 

    Pour la version classique de Pierre et le loup, j'ai opté pour la version contée par François Morel en DVD, car on peut voir les musiciens et les instruments. 

    Voici la fiche avec le comparatif des instruments de chaque version.


    votre commentaire
  • Pas de grands changements pour la période 2: jeux d'opposition à la place de la patinoire, la M+ en fin d'après-midi plutôt que juste après la récré.

    Ce qui change: introduction du fichier compréhension de Pilotis. 

    Emploi du temps période 2

    Démarrage de l'anglais avec Ghostie

    Emploi du temps période 2

    Le début des dictées. Je reviendrai dessus pendant les vacances parce qu'elles suivent à la fois ma progression de graphisme pour ne pas écrire de lettres qu'on n'a pas encore vues et à la fois la progression de lecture pour n'écrire que des mots qu'on sait lire.

    J'hésite à ajouter un créneau d'étude de la langue car ça a manqué l'an dernier. 

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique